22/10/2017

Les récompenses expérientielles

Laissez-passer dans les coulisses d’un concert ou inoubliable voyage à l’étranger… les récompenses expérientielles font de plus en plus d’adeptes. Découvrez comment une visite chez Harry Potter peut doper votre entreprise.

Iain Thomson, Directeur Incentives et Reconnaissance de Sodexo Benefits & Rewards Services au Royaume-Uni, nous parle des nouvelles formes de récompenses expérientielles.

 

Les récompenses expérientielles font de plus en plus d’adeptes. En quoi ont-elles évolué ?

Traditionnellement, l’avantage en nature consistait en un voyage de luxe d’une petite semaine dans un pays lointain et était réservé aux collaborateurs les plus performants. Aujourd’hui, ce sont des outils plus tactiques, qui permettent de récompenser des individus ou des groupes de collaborateurs qui ont su adopter certains comportements ou atteindre certains objectifs. Ces expériences ont donc un coût moindre, des durées plus courtes et davantage de bénéficiaires. D’après les études de Sodexo, 17 % des collaborateurs aimeraient partager leurs récompenses avec leurs collègues et 25 % avec leur famille ou leurs amis.

 

Qu’est-ce qui rend ce type de récompense si particulier?

Bien souvent, les récompenses financières partent en dépenses courantes, servent à régler des factures ou des achats divers, et sont ainsi vite oubliées. Avec les récompenses expérientielles, on peut créer quelque chose que l’argent n’achète pas, quelque chose de bien plus spécial, qui fait sens et reste en mémoire. Par ailleurs, tout ce qui entoure l’expérience elle-même fait une grande différence : il y a l’événement en lui-même mais aussi tous les avantages qui vont avec. Par exemple, lors de l’ouverture du Monde d’Harry Potter, nous avons organisé le premier dîner dans le Grand Hall pour un client, un événement qui a suscité un grand intérêt, avant et après.

 

La préparation est donc un élément clé du processus ?

Oui, il est important de présenter l’événement avec efficacité. La communication commence quand les participants savent qu’ils vont partir, à l’aide de teasers ou de produits personnalisés (étiquettes de bagages, produits de toilette) qui peuvent aussi arborer la marque du client, de façon à rappeler à chacun pourquoi il les a reçus. Une fois l’événement passé, un album photo remis en cadeau fait toujours son effet, qu’il soit au format papier ou électronique.

 

Quels sont les pièges que les entreprises doivent éviter ?

Elles peuvent parfois s’être fixées sur une destination sans qu’elle ne corresponde vraiment au profil des collaborateurs concernés. Dubaï est certes une ville attractive, mais si la récompense s’adresse à de jeunes hommes qui aiment faire la fête, nul doute qu’ils auront une préférence pour Ibiza. Les différences d’âge comptent. En règle générale, les anciennes générations sont des touristes plus expérimentés. Un voyage haut de gamme, vers une destination éloignée, les séduira donc davantage. Pour la génération Y, les places de concert, les laissez-passer en coulisses ou les invitations à la soirée d’inauguration de la dernière boîte de nuit à la mode font généralement mouche.

 

Quelles sont les récompenses expérientielles les plus mémorables que vous ayez organisées ?

Au cours d’un safari 5 étoiles en Afrique du Sud nous avons emmené notre client visiter un orphelinat qui bénéficiait de son soutien dans le cadre de sa responsabilité sociale d’entreprise. Nous avons apporté des livres, des stylos, de quoi lire et des dons pour l’achat d’uniformes scolaires. Pour le groupe, ce fut le meilleur moment du voyage : ils ont ainsi pu donner du sens à leur récompense en mesurant concrètement l’impact de leurs engagements sociaux auprès de la population locale.

 

L’expérientiel comble les collaborateurs mais qu’en est-il des employeurs ?

Toute récompense doit être assortie d’un retour sur investissement. La première chose à faire consiste donc à définir l’objectif à atteindre. Est-ce une plus grande implication ? Une hausse des ventes ou une meilleure compréhension de la marque de l’entreprise ? On peut mesurer ces indicateurs, pendant et après le voyage, à travers le feedback, les résultats financiers ou le partage entre collaborateurs. Il est intéressant de constater que 63 % des organisations les plus performantes ont une nette préférence pour les récompenses expérientielles plutôt que financières.

 

Comment Sodexo peut-il concrètement aider les entreprises dans la mise en place de récompenses expérientielles ?

Sodexo BRS a une expérience incomparable en la matière, ainsi qu’une connaissance approfondie des différents profils de collaborateurs et de ce qui plaît à chacun. Par exemple, les études menées par Sodexo en 2016 auprès de 600 collaborateurs ont permis d’identifier l’attrait respectif de 16 catégories différentes d’avantages et récompenses dans cinq pays et pour trois tranches d’âge, dont les baby-boomers. Une analyse aussi fine des besoins des collaborateurs donne à Sodexo le recul nécessaire pour proposer aux entreprises des programmes sur mesure. Dans certains cas, la récompense peut être moins ciblée et volontairement consensuelle : selon une autre étude menée par Sodexo, la troisième récompense par ordre de préférence des patrons de PME est une fête d’entreprise, généralement à Noël. Pour des récompenses expérientielles plus personnalisées, nos équipes disposent d’un savoir-faire qui couvre la sélection des destinations, la logistique et les contacts dans les hôtels et lieux de visite. Nous nous distinguons des autres fournisseurs en ce que nous apportons des solutions clé en main, qui couvrent la conception de la campagne, pour bien faire passer le message du client, la communication durant la phase de préparation, l’organisation du voyage et les activités post-événement pour optimiser le retour sur investissement.

 

Contact